Vision d’un chamanisme actuel en Mongolie

Vision d’un chamanisme actuel en Mongolie

Article de :  Sophia

Pour les mongols il existe 3 types de chaman

  • Chaman blanc : C’est un chaman qui a des pouvoirs de guérison
  • Chaman noir : En plus des pouvoirs de guérison, ce chaman a le pouvoir de libérer les gens
    de « malédiction, mauvais sorts », mais cela suppose aussi qu’il a la capacité d’en créer lui-
    même.
  • Chaman rouge (aussi appelé chaman jaune) : C’est un chaman qui utilise aussi des pratiques
    bouddhistes.

Lieu de vie des chamans

Les chamans que j’ai pu rencontrer vivent aussi bien en ville que dans la nature. Dans ce dernier cas, ils peuvent habiter dans une maison en bois, une yourte ou un tipi. Ils ne sont plus forcément nomades. Ils ont une vie de famille « comme tout un chacun ».

Qui est chaman

Shaman-Chuluujai

Quelqu’un qui a « hérité » de ce pouvoir par sa lignée de sang – ou quelqu’un qui a été choisi par un Esprit chamanique. La personne peut découvrir qu’elle est chamane très jeune ou une fois devenue adulte. Si la personne n’entend pas « l’appel de son Esprit », il peut être trop tard quand elle comprend qu’elle a des pouvoirs chamaniques, son Esprit pourra s’être déjà éloignée d’elle et ne voudra plus travailler.

Pour de nombreux chamans de traditions diverses « être chaman » n’est pas une sinécure, un
cadeau de la vie, mais une responsabilité lourde et exigeante qui demande, entre autre, une
hygiène de vie et un respect de ses engagements. La vie d’un chaman n’étant pas facile et bien
souvent jalonnée d’épreuves, ils aimeraient qu’il en soit autrement, parfois ils rejettent même
cette fonction, jusqu’à ce que les épreuves de la vie ne leur « laissent pas le choix » . Il arrive
que l’Esprit chamanique auquel le chaman est relié « soit gentil » et qu’il laisse le choix à la personne d’assumer ou non cette fonction. Mais s’il ne lui laisse pas le choix, tant que la personne refusera, elle-même ou son entourage pourra vivre des épreuves importantes, voir traverser des maladies graves.

J’ai entendu une chamane mongole dire à certaines personnes « ton Esprit est gentil car il te
laisse le choix de te connecter ou non à lui et donc de suivre ta voie chamanique ou non »…
et dire à d’autres « tu es malade parce que tu ne travailles pas avec ton Esprit et il est
mécontent de cela »…

Cela ne nous appartient pas de décider « d’être ou pas chaman – d’avoir ou pas des dons ».
Le chemin chamanique et spirituel dans tous les cas, est un chemin d’HUMILITE. Parfois il
nous est difficile d’entendre que notre égo voudrait « autre chose » que ce que notre SOI a
choisi pour nous. Plus j’avance sur ce chemin et plus ceci devient une conviction qui se
confirme : ON NE DEVIENT PAS CHAMAN, ON NE LE DECIDE PAS. Par contre OUI, quand on
l’est, on se doit de SE FAIRE INITIER pour apprendre ce qui est un chemin de vie, le chemin
de toute une vie… plusieurs sans doute !

Lieu et moment des cérémonies

Les chamans qui vivent dans la nature, ont bien souvent un lieu spécifique pour leurs cérémonies et offrandes aux Esprits. Ce lieu de nature peut être à plusieurs kilomètres de chez eux. Il aura bien sûr été choisi en accord avec les Esprits et se révèle être un lieu vibratoire puissant. Il arrive que plusieurs chamans officient sur le même lieu, mais ils ont souvent chacun leur lieu de cérémonies.Certains chamans effectuent leurs cérémonies uniquement la nuit car leurs Esprits ne veulent/peuvent travailler à la lumière du jour. Ainsi en Mongolie intérieure, un chaman mongol m’a expliqué que c’était les conséquences des persécutions/interdictions qu’ils avaient subies et qui les avaient amenés à pratiquer en secret durant longtemps.

 

Questionner un chaman

Un visionnaire comme le chaman peut avoir accès à toutes sortes d’informations sur vous. La
question donne non seulement « une sorte d’autorisation » au chaman pour lire cet invisible
pour vous, mais surtout cela donne l’orientation de sa demande aux Esprits, en fonction de
votre propre demande.
Les réponses qui sont données par les Esprits ne sont pas forcément celles que l’on aimerait
entendre ! Mais le rôle du chaman n’est pas de vous faire plaisir, mais de vous dire « ce qui
est, ce qu’il reçoit. Que vous soyez près à l’entendre ou non » ! Il ne s’agit donc absolument
pas d’une consultation psychothérapeutique et les informations peuvent parfois sembler
abruptes, inattendues ou dérangeantes.

Soin chamanique

Le chaman se doit de dire au consultant lorsqu’il pense que le problème ou la question ne
relève pas de ses compétences de chaman ou de ses capacités chamaniques ! S’il faisait
« un faux soin » pour satisfaire le consultant, il pourrait se mettre en danger lui-même ainsi
que sa famille.
Un chaman n’est pas un magicien. S’il est initié traditionnellement, toute question d’ordre
uniquement médicale, psychologique ou psycho-émotionnelle ne sera pas de son ressort.
Par contre il saura vous dire si en effet votre problème/ blocage est lié ou non à un sort, une
entité, un mécontentement des Esprits….
Chaque chaman a sa propre médecine, ce qui veut dire que tous ne peuvent soigner les
mêmes choses, ni mêmes voir les mêmes choses… ce qui peut sembler déroutant aux esprits
cartésiens. Certains sont des guérisseurs avec le pouvoir de « guérir » certains symptômes ou
maladies. Ils ont le pouvoir « d’extraire le mal » car ils ne guérissent pas au sens où la
médecine occidentale le conçoit.

Costume de cérémonies

En cérémonies, la plupart d’entre eux portent un costume chamanique qui, bien souvent, est lourd.
Le chaman pourra avoir un ou des assistants qui l’aideront à enfiler et retirer son costume (costume qui peut se composer simplement d’un vêtement ou aussi une coiffe, voir des bottes). Ces costumes n’ont aucune fonction théâtrale. Ils ont un rôle important à la fois de protection et de « facilitateur » pour la transe. Ils peuvent être en peau d’animal ou en tissu avec ou sans objets métalliques et/ou sonores fixés sur le costume. Comme pour le tambour, seul le chaman ou ses assistants touchent ce costume qui est personnel et unique. Il portera les attributs choisis par l’Esprit du chaman.

Tambour chamanique

Le tambour chamanique mongol peut être circulaire mais « composé » de 18 faces juxtaposées pour créer ce cercle. Souvent y sont accrochées des objets métalliques qui servent à protéger le chaman ou à appeler les Esprits (objets sonores) ou sont des réceptacles pour les Esprits. Ce type de tambour
est généralement utilisé avec une batte en bois. Elle peut être légèrement incurvée et recouverte de la peau (avec les poils) d’un animal particulier. Certains chamans utilisent un tambour beaucoup plus plat et léger qui se tient par un manche.
De la même façon, certains chamans utilisent une guimbarde ou une cloche et d’autres non.  Pour les cultures chamaniques traditionnelles mongoles, il est inconcevable que quelqu’un qui n’estpas chaman, prétende utiliser un tambour. Leur vision est, que dans ce cas la personne « utilise son tambour comme un instrument de musique et qu’il n’a donc rien de chamanique ». Il est rare (voir impensable dans certaines traditions, dont la tradition chamanique mongole) que quelqu’un d’autre que le chaman touche son tambour ; ou bien que deux chamans utilisent leur tambour en même temps, dans un même espace. De même que les mongols ne conçoivent pas qu’une personne qui a un tambour dit « chamanique » ne prenne pas soin de son tambour et le pose « n’importe où », en particulier à même le sol. Il doit être posé au moins sur un tissu ou un tapis pour ne pas absorber les énergies du monde d’en bas (monde dans lequel sont les âmes errantes). J’ai vu des chamans d’autres traditions (amérindiennes par exemple) réagir différemment à l’utilisation d’un tambour par « un non chaman ». Par contre tous sont très choqués quand tout objet de pouvoir n’est pas traité avec respect, quand nous ne nourrissons ni ne remercions pas les Esprits alors que nous prétendons leur « demander de l’aide ».

S’adresser à l’Invisible

TOUS les chamans que j’ai rencontré, dans toutes les traditions, prennent très au sérieux la
façon dont on s’adresse aux Esprits, comment on les remercie, quand, comment le faire et
qui peut le faire. Les Plans de l’Invisible ne se contrôlent pas comme on veut, et c’est tant
mieux !
Un chaman, en Mongolie m’a dit « les Esprits, chez vous, ils sont gentils, chez nous, on ne
joue pas avec eux car on sait que la punition peut être terrible ».
Ce sont des paroles de Sagesse qui invite dans tous les cas « à ne pas faire n’importe quoi
avec eux ».
D’où la nécessité de SE FAIRE INITIER.

2 réflexions au sujet de « Vision d’un chamanisme actuel en Mongolie »

  1. Charkitte C

    Merci pour votre article que je reçois comme un signe, cadeau de l’Univers au bon moment, précisément au moment où je me décide à aller à la rencontre des chamans de Mongolie….. (séries de « hasard » qui me font me connecter cette nuit alors que ça ne m’arrive jamais !-) Si c’est envisageable pour vous, je serai heureuse d’avoir un échange/des informations pratiques pour aller rencontrer des chamanes de Mongolie. Je vous souhaite le meilleur.
    Avec gratitude à vous et à B.
    Charlotte

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

anti-spam : trouvez le chiffre qui complete l'opération suivante * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.