CHAMANISME ET TANTRA LES NOUVEAUX SACRES DU FÉMININ, DU MASCULIN, DE LA TERRE ET DU CIEL


CHAMANISME ET TANTRA
LES NOUVEAUX SACRES DU FÉMININ, DU MASCULIN,
DE LA TERRE ET DU CIEL

Par Eric Sunfox Marchal

le Sacré ?

De quoi ai je vraiment envie ? De quoi ai je réellement besoin ?

Une fois nos besoins primaire satisfaits, dès que nous avons compris que la course à la surenchère consumériste ne nous apporterait ni bonheur ni épanouissement, ce pose enfin à nous la question de savoir où nous conduit cet appel au plus profond de chacun ? Où nous entraîne cette soif inextinguible qu’est l’appel à la vie à elle même ? Malraux nous avait déjà indiqué une piste : « Le 21ème siècle sera spirituel ou ne sera pas »

(Nous ne vous parlons pas ici de la religion et encore moins de son corollaire de fanatisme, ou d’archaïsme de tout poils, qui pullulent aussi en ce début de 21ème siècle !)

La spiritualité que nous évoquons ici est cet appel au sacré.

La spiritualité que nous évoquons ici est cet humble appel au plus simple, à la vie, à ce que Eckhart Tolle appel peut être « Le pouvoir du moment présent », à ce que Christian Bobin image si magnifiquement par « le très bas », à ce que chacun de nous à ressenti dans l’Amour ou dans la contemplation de la nature.

Et si à la suite du nécessaire « désenchantement du monde » qui nous à permis de sortir des croyances et superstitions, nous en avions fini également (individuellement ou collectivement ?) avec la rationalité toute puissante qui peut aller jusqu’au scientisme et au matérialisme le plus consumériste ; Alors il resterait une place pour un « réenchantement du monde ».

Ce réenchantement n’est pas un retour en arrière, pas plus que Picasso ne régresse quand il dit qu’il à mit toute une vie pour apprendre à peindre comme un enfant. Il a juste retrouvé la spontanéité d’être dans l’instant et la créativité (de son enfant intérieur), et il y a ajouté la maîtrise de la technique ainsi que le supplément d’âme qu’est la Conscience. Et cela change tout !

De même, le Tantra (et d’autres voies spirituels) proposent justement un ensemble de techniques pour permettre un élargissement de notre conscience , et accéder ainsi, dans la joie pur et simple, à une reliance plus spontanée à la vie.

« L’art est ce qui rend la vie plus intéressante que l’art » (Robert Filliou).

Le sacré (notre conscience et notre accès à une vision plus sacrée de la vie et à tout ce qui nous entour) est peut etre ce qui rend la vie plus belle que le sacré !

Les Sacres (en général)

Mais comment accéder à cet espace, à ce temps, sacré, en moi, avec les autres,
avec ce qui me dépasse ?

Nous avons déjà tous été tellement abusés par de faux prophètes, par des ersatzs, par des publicités qui nous promettaient le nirvana et n’avaient pourtant que quelques deniers à nous soutirer.

Pour notre part nous n’avons aucun produit magique à vous vendre, aucune formule incantatoire à vous demander de croire, aucune amulette à vous écouler, aucune promesse à vous faire, aucun super-pouvoir dont nous targuer.

Si le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt, alors il ne suffit pas de regarder la carte, il faut encore parcourir le territoire.

Plus que les Hiérophantes qui indique le chemin vers le sacré, le rituel, la pratique, la sadhana, le sacre, sont le chemin à parcourir. Ils nous guide, nous accompagne, dans notre ascension, pas à pas, jours apres jours, pratiques apres pratiques, stages, après stages.

Ce que nous appelons un sacre, c’est tour à tour, un rituel, une pratique, la sadhana, ce sont de merveilleux outils pédagogiques, trésors de l’humanité, qui sont comme un escalier d’accès au sacré, au divin, à la vraie vie, à l’ici et maintenant, à l’essentiel, à ce qui est !

Pour cela il est parfois utile dans ces terra inconita d’etre bien accompagné par un guide qui connaît bien le lieu, le chemin et les précipices alentour.

Nous avons juste suivit ce genre de chemin, tracé par d’autres, emprunter par des anciens qui étaient de grand explorateurs (de la conscience ? de la vie?). Ces anciens, une fois qu’ils avaient bien cheminés sont devenu porteur de sagesses. Ils ont marché très loin et nous ont laissé des pratiques, des voies, des rituels. Nous continuons à emprunter ce chemin, l’intégrant, l’adaptant, le faisant nôtres ; Devenant alors des sortes de gardiens, non de la tradition, mais de la transmission, de simples repères (parmi d’autres) pour ceux qui veulent cheminer sur leur propre voie.

Féminin ET Masculin

C’est bien jolie tout ça mais moi je ne vis pas dans une grotte, retiré du monde,
et j’ai tellement de désirs !
Alors comment marché vers le divin et le sacré de la vie ?

Il existe des voies qui ne nous demandent pas de choisir entre le sacré et le profane, entre le monde et le paradis, entre le sexe et la spiritualité, … Le Tantra est l’une de ces voies non-duels. Non pas qu’elle ne reconnaisse pas qu’il y a des contraires (ou des complémentaires ?) mais simplement qu’a partir d’un certains degré de conscience, tel l’Aigle qui prend de l’altitude, ce qui semblait différents ou en opposition se révèle maintenant comme partie de quelque chose de plus vaste encore.

Alors pour les femmes et les hommes d’aujourd’hui, prêt à explorer chacun leur genre masculin ou feminin, près à explorer tout autant leur anima ou leur animus, prêt à vivre leur incarnation en ce monde, et leur essence spirituelle ; le Tantra est une voie royale d’exploration de qui nous sommes, réellement, complètement, en relation avec l’autre si différents, si complémentaire.

Dimension Holistique

Mais alors vous deux, vous êtes spécialistes de quoi exactement ?

Tout ! Rien ! L’espace et/ou le vide entre le tout et le rien.

C’est dans les interstices que ce cache le sacré, dans la vision périphérique qu’on découvre ce qu’on croyais invisible, dans la liminalité que nous attend le processus de transformation.

  • Parce que nous autres humains sommes des êtres spirituels incarnés, avec un corps, une physiologie, de l’énergie,des émotions, des affectes, des sentiments, des pensées, une psychologie, un inconscient, un conscient, qui sais, peut être même une âme ?

  • Parce que nous vivons et traversons des lieux, que nous sommes présents à des moments, en interactions avec d’autres humains, des êtres, des choses nous entourent et qui nous dépassent.

  • Parce que nous ne pensons pas que la meilleurs façon d’aimer les papillons est de les épingler et de les étiqueter

  • Par ce que ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas (Hermès Trismégiste)

Alors, nous ne pouvons avoir qu’une vision holistique de l’humain comme constituant un tout, en interaction avec son environnement constituant un tout également… (le tout constituant un tout à son tour)

Alexandro Jodorowsky avec sincérité, recul et humour détaille ainsi la liste de tout ce qu’il faut savoir et être pour pratiquer la psychomagie : il faut par exemple être artiste, performeur, poète, avoir pratiquer les arts martiaux, être guérisseur, magicien, pratiquer le Tarot, avoir développé sa sensibilité, contraires les théories psychanalytiques, avoir approfondit la psychogénéalogie, s’être préparer avec la passion d’un moine boudhiste, avoir surmonter l’attachement à son individualité…

La liste qu’il présente, dans une sorte d’inventaire à la Prévert, prend alors plusieurs pages.

Pour vous proposer nos propres Sacres, il à bien fallut que nous nous adonnions à tout cela, à pire encore, et entre autre chose, depuis des années, a divers formes psychologisante, au Tantra, au Chamanisme et à l’Astrologie.

Nos Sacres (en particulier)

Oui mais qu’est ce qu’on fait dans vos sacres ?

  • Nous avons alors choisi des lieux, des montagnes, des lits de rivières, un dolmen, une fontaine ardente, une grotte, … Ici se sont parfois les Celtes qui y ont pratiqués leurs propres rituels. Ailleurs, en Indes c’est un aranuasala, un ligam natuel, une yoni vénérée, ect …

  • Nous avons choisi des dates, porteuses d’énergies particulières dans le grand cycle annuel, communes à tous ceux qui ont levé les yeux au ciel et qui ont regardé les cieux dans les yeux.

  • Nous avons préparer des rituels, des structures, des stratégies, des processus, qui, renforcées par ces lieux, à ces dates, peuvent permettent de vivre une expérience.

  • Reste juste la place de ceux et celles qui vont s’engager sur ce chemin, et qui en vivant ces expériences, en conscience, pourront en être nourri et transformés.

Bienvenues

Eric Sunfox Marchal : les-Forges-de-Sylva / Eric Marchal & Bénédicte Pinard : Savitur-Tantra

vous proposent : les Sacres du Feminin, du Masculin, de la terre et du ciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

anti-spam : trouvez le chiffre qui complete l'opération suivante * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.